Ce projet, promu par la Maison du Peuple d’Europe a évolué et il a été transformé par un réseau de personnes qui s’est entre temps mis en place, au fur et à mesure que nous les avons contactées. Par leurs suggestions et leurs améliorations personnelles, ce projet est devenu le résultat d’un travail collectif, il appartient désormais à tout ce réseau.

Le but de ce projet est de développer un processus social et démocratique de participation citoyenne finalisé à la mise en place d’un «Espace public citoyen ».

Sur la base de l’expérience développée par la MPEVH sur le libre-échange, ces espaces concernent quatre niveaux (Communal, Régional, National et Européen). La MPEVH met à disposition de ce projet son expérience et son savoir-faire en matière de plaidoyer et lobbying citoyen, de démocratie participative et de démocratie délibérative, sur les quatre niveaux concernés. Les partenaires mettent à disposition de ce projet leurs expériences de terrain et leurs publics par l’intermédiaire de leur dispersion associative, et ils veilleront de capter tout le monde et pas un public en particulier.

Il ne faudrait rien préparer en amont, car tout doit ressortir à partir de la première rencontre où des grandes lignes directrices vont être dégagées. Au sein du premier volet, les partenaires prendront ainsi le rôle d’entremetteur et de transmetteurs auprès des différentes associations. Ils aideront la MPEVH dans l’organisation de la rencontre des comités de quartier, des centres culturels, des associations de la cohésion sociale, de jeunesse, du vivre ensemble, de l’éducation permanente, et des associations qui sont au dehors de tout programme. Ils mettront à disposition leurs contacts pour faciliter la tâche de mettre en lien les différentes initiatives et les croiser avec d’autres réseaux existants (santé, éducation permanente, cohésion sociale, vivre ensemble, relations Nord-Sud…) afin de créer davantage de synergies, mais surtout en définissant les sujets communs et les questions partagées. Cela dans la perspective de travailler ensuite à la définition d’objectifs communs pouvant être utilisés, à la fois pour réfléchir sur de nouvelles initiatives à développer, et pour aboutir à des changements législatifs sur ce qu’il y a déjà en cours, ainsi qu’à la réalisation et l’élaboration d’un nouveau pacte sociétal pouvant aboutir à des changements.

Réponse :

Merci pour cette proposition. Le cdH est un grand partisan d’une Union européenne plus forte, plus intégrée et plus démocratique. Nous défendons une vision d’une plus grande participation citoyenne à tous les niveaux de pouvoirs et d’une liberté associative totale. Il est indispensable de mobiliser les énergies citoyennes afin de continuer à améliorer notre société.