Ce 29/08/2017, la presse fait échos de statistique négatives concernant l’implication de véhicules sans permis dans des accidents. Je considère, que tous les usagers motorisés, doivent avoir un minimum de formation, de connaissances sur la sécurité routière. Globalement, vu l’augmentation du trafic, il est pour moi urgent que la conduite de ces véhicules dis « sans permis », se réalise en suivant de nouvelle règle.

Ceci y va de la sécurité de tous.
Merci.

Réponse :

Bonjour Michel, merci pour votre proposition. Les conducteurs de « véhicules sans permis » (limités à max. à 45km/h) doivent en réalité passer un permis de conduire cyclomoteur (permis AM), sauf les personnes nées avant 1961 (examen théorique, 4 heures de cours en auto-école et examen pratique sur terrain privé). Une formation est donc déjà dispensée. Elle est indispensable tant pour la sécurité de tous les usagers de la route que pour les utilisateurs de ces voiturettes dont le niveau de sécurité est bien plus faible. Les dernières statistiques auxquelles vous faites référence ne peuvent qu’inciter à davantage d’attention dans la sensibilisation des utilisateurs de voiturettes. Il faut néanmoins poursuivre la réflexion, tant sur le niveau de permis requis que sur la visibilité de ces véhicules.